Rechercher / Search



Reconnaître une vraie TR5 en 3 étapes



— ÉTAPE N°1 : LES NUMÉROS DE SÉRIE —
 
LE NUMÉRO GÉNÉRAL DE MISE EN SERVICE
CP 1 - Première TR5 (Prototype)
CP 2 - Première voiture de série assemblée le 29/08/67
CP 586 - Première voiture assemblée le 01/01/68
CP 3101 - Dernière TR5 assemblée le 19/09/68
 
A NOTER : Il fut construit 2 947 TR5, alors que la numérotation s'éleve à 3 101.
On ignore où se situent les "trous" de la séquence numérique.
 
Aux numéros peuvent être ajoutées certaines lettres afin de compléter l'information :
CP XXX : sans lettre, auto en conduite à droite et sans overdrive
CP XXX L : la lettre "L" signifie que l'auto est en conduite à gauche (Left)
CP XXX O : la lettre "O"  signifie que l'auto est équipée de l'overdrive.
CP XXX LO : TR5 assemblée en conduite à gauche avec overdrive.
 
A NOTER : la plupart des TR5 furent assemblées à Canley (U.K.), mais les voitures
en conduite à gauche à destination du marché commun furent envoyées en kit
(CKD - Completely Knocked Down) et assemblées à Malines en Belgique.
Ces autos etaient identifiées de la sorte : 1CP XXX LP.
La plupart des TR5 d'origine française sont donc concernées.
La première CKD à destination de la France fût 1CP113LP et la dernière 1CP1977LP.
 
Ce numéro est poinçonné sur une plaque rivetée au côté gauche du tablier.
On y trouve également le code de la peinture (le préfixe "A" est ajouté si  le véhicule bénéficie d'une peinture acrylique) et celui de la couleur intérieure (La matière employée est indiquée par une lettre préfixe ajoutée au code couleur de l'intérieur : Skaï (Ambla) sans préfixe, "H" pour le cuir et "C" pour l'étoffe).
 
A NOTER : sur les autos en CKD (Françaises), la plaque est rivetée sur le tablier à gauche de la batterie (voir ci-dessous) et ne comporte pas les codes couleur de la carrosserie et de l'intérieur. Nous ne savons pas pourquoi cette plaque a changé d'emplacement sur ces voitures.
 

Reconnaître une vraie TR5 en 3 étapes

 
LE NUMÉRO DE SÉRIE DU MOTEUR
Il doit se composer comme suit : CP XXX E
Ce numéro est situé sur le côté gauche du bloc moteur. 

Reconnaître une vraie TR5 en 3 étapes

 
LE NUMÉRO DE SÉRIE DU PONT ARRIÈRE INDÉPENDANT
Il se compose ainsi : CP XXX.
Ce numéro est situé sur la bride inférieure du carter du pont arrière.

Reconnaître une vraie TR5 en 3 étapes

 
LE NUMÉRO DE SÉRIE DE LA BOITE DE VITESSE
Il se compose ainsi : CD XXX. Ce numéro est situé sur un bossage sur le côté gauche
du carter de la boîte de vitesse.

Reconnaître une vraie TR5 en 3 étapes

 
LE NUMÉRO DE SÉRIE DE LA CARROSSERIE 
Il se compose ainsi : XXX CP. Ce numéro est situé sur une plaque rivetée au côté droit
du tablier.

Reconnaître une vraie TR5 en 3 étapes

 
LE NUMÉRO DE CHASSIS 
Il est frappé à l'avant de celui-ci, au niveau de l'ancrage du train avant (voir photo).
A NOTER : il n'est pas sur que toutes les TR5 aient été numérotées.


 
 
 
— ÉTAPE N°2, L'ASPECT GÉNÉRAL —
 
Lisez attentivement la rubrique "TR4 vs TR5" qui vous donnera tous les détails qui
différencient une TR4 d'une TR5. Vous pourrez ainsi vérifier que tous les attributs
spécifiques d'une TR5 sont bien présents (extérieurs et intérieurs).

Certificat du BMIHT
 
— ÉTAPE N°3, VALIDATION AUPRÈS DU "BMIHT" —
 
Le BRITISH MOTOR INDUSTRY HERITAGE TRUST repertorie toute la mémoire industrielle de l'automobile anglaise.  Vous pouvez faire une demande de certificat d'authenticité en mentionnant les numéros de série en votre possesion. Après étude des archives Triumph, le dit certificat vous sera envoyé et vous pourrez ainsi tout connaitre des origines de votre TR5 (couleur et option d'origine, concordance des numéros, etc...).
Un document de référence !
 
 
ATTENTION : POUR LES AUTOS ASSEMBLÉES EN BELGIQUE (1CP XXX LP) LE BMIHT NE DISPOSE MALHEUREUSEMENT PAS DES INFORMATIONS. INUTILE DONC DE FAIRE UNE DEMANDE SI VOTRE AUTO EST CONCERNÉE.
 
En conclusion, 3 étapes simples pour ne pas (trop !) se tromper.
Vous pouvez également vous rapprocher des clubs et autres professionnels de la marque. N'oubliez pas de vérifier la carte grise !
 
ATTENTION, La TR5 est une auto rare et par conséquent recherchée et certains "petits malins" n'hésitent pas à "transformer" des TR250 en TR5 PI !
Méfiance donc ... et bonne route !